Avril 2016…Les GEA1 hors les murs !


En avril dernier dans le cadre des cours de communication sur l’argumentation au fil de la presse, les étudiants GEA de 1e année sont allés voir  à la BU l’exposition du photographe-reporter Gaël Turine consacrée au mur entre Bangladesh et Inde.

Voici quelques-unes de leurs réponses à la question :

« Comment avez-vous perçu cette exposition ?  Malgré le travail effectué par M. Turine qu’on ne peut que respecter, cette exposition et ces photos m’ont semblé banales et ne m’ont pas intéressé plus que de raison. Nous, habitants du 6e pays le plus riche, savons que la misère existe dans ce monde. L’abondance des photos de misère provenant des 4 coins du monde contribue à mon désintérêt. Des photos de victimes de guerre retouchées à la façon d’Andy Warhol me choqueraient et attireraient davantage mon attention. Encore faudrait-il que les médias soient prêts à communiquer sur ce type de témoignages visuels. » (Boris L.)

Mais plus majoritairement :

« Cette exposition de photographies m’a été très instructive et enrichissante ; un monde inconnu pour moi. J’ai découvert la dure réalité de la frontière entre l’Inde et le Bangladesh et l’existence de ce mur si meurtrier.
Ces clichés en noir et blanc sont saisissants par leur réalisme et leur beauté. Cette barrière est moins connue que celle des Etats Unis avec le Mexique. Ce mur n’est pas un sujet d’actualité pourtant Gaël Turine l’expose très bien à travers ses clichés si personnels ». (Solène M.)

« Cette expo démontre aussi le silence total des médias occidentaux sur cette situation surréaliste. »(Mamadou S.)

« A force de parler de ces photos on peut se rendre compte des différences d’insécurité  car j’ai pu comparer entre leur situation et la nôtre mais elles sont en réalité incomparables.
Notre insécurité n’est pas la leur, demain je pourrai aller à l’école et rentrer tranquillement chez moi et y retourner le lendemain ce qui n’est pas forcément le cas pour eux car la Border Security Force  peut venir sans aucune raison et accuser, enfermer des civils ou pire.
Nous avons un cadre de vie paisible et structuré ce qui n’est pas leur cas. A mes yeux cette exposition m’a été enrichissante d’un point de vue général sur les conditions de vie pour apprécier le jour présent et savoir que les prochains y ressembleront sûrement » (Louis C.)

« Je n’aime habituellement pas les expos mais lorsque j’y suis allé avec mes amis, nous avons pu échanger devant certaines photos afin d’avoir plusieurs points de vue et de mieux comprendre.
J’ai perçu cette exposition de premier abord assez négativement car je trouve lassant de voir des photographes occidentaux montrer des photographies terrifiantes du monde sans que cela apporte quelque chose à ces personnes ; leur vie continue et elles ne bénéficieront peut être jamais de ce dont ils ont  besoin. Et je trouvais compliqué de faire partager les émotions denses par des simples photographies mais cette exposition m’a permis de me prouver le  contraire et même de me faire découvrir une nouvelle façon d’analyser les choses.
Mais grâce aux textes apportés aux photographies j’ai compris ce que le photographe voulait nous faire partager. Cela nous permet véritablement de prendre conscience de la qualité de notre vie et notre privilège d’être issu d’un pays tel que la France. » (Emilie M.)

Déconstruire les murs est salutaire !

Mardi 17 mai 2016…Atelier des Métiers GEA : dernière séance en amphi !

Les étudiants GEA1 ont suivi au cours du semestre 2  les ateliers des métiers GEA.
Deux fois par mois, grâce aux contacts des enseignants du département, un.e professionnel.le, souvent ancien étudiant.e GEA, responsable ou gestionnaire RH, contrôleur de gestion, inspecteur recouvrement URSAFF, entrepreneurs, formateur à l’égalité professionnelle femmes /hommes, est venu.e présenter son parcours, son évolution de carrière et  prodiguer ses conseils pour la poursuite d’études ou l’insertion professionnelle. Certains ont aussi apporté des propositions de stage pour des contrats d’alternance. Ces témoignages seront complétés par une séance sur les outils de recherche de stage et de poursuite d’études, animée par l’OISEAU et la BU.
A retenir : le choix de l’option CF/GMO/RH n’est pas déterminant pour la carrière, mais motivation et plaisir de travailler sont fondamentaux dans l’évolution !

Mr Le Bellego, Mme Soyez, Mr Leredde, Mr Sanchez

Lors de la dernière séance, 4 entrepreneurs havrais sous l’impulsion de Mme Soyez de la société Heureux qui communique, accueillis par le directeur de l’IUT, ont également témoigné sur la création ou la reprise d’entreprises, sur la part de risques mais aussi de satisfactions que représente l’entreprenariat et sur l’importance des réseaux en milieu professionnel.
Que chacun trouve ici l’expression des remerciements des étudiants de GEA1 pour sa participation !

Mars 2016Partenariat : retour sur la participation de 3 étudiants à un « Demojam »


En mars 2016,  3 étudiants de l’IUT du Havre, Elodie, Hadrien et Jimmy, sont allés représenter leur équipe, constituée de 9 étudiants des départements INFO et GEA, pour défendre leur projet d’application mobile, censé être prototypé à partir d’une ou plusieurs applications de l’éditeur de logiciels .

Rendez-vous donc à Paris au Tapis Rouge, rue du Faubourg Saint Martin, où ils arrivent en matinée… Ils  devront présenter en 6 minutes leur projet… à 14h, devant 300 personnes… dans le cadre du « kick-off meeting annuel » de l’éditeur SAP en France pour ses équipes de développement ! Ambiance impressionnante pour nos jeunes étudiants à l’arrivée !

Partenariat SAP/IUT Le Havre

Notre équipe d’étudiants y intervient dans le cadre d’un «DEMOJAM» organisé par SAP UNIVERSITY ALLIANCE, représentée par Madame Alexandra DARRAS et Monsieur Didier PETITJEAN … Un appel à candidature avait été lancé début janvier par madame DARRAS (SAP UNIVERSITY ALLIANCE), auquel avait répondu Mehdi, étudiant d’INFO2, qui a d’ailleurs déjà participé fin  septembre à un INNOJAM de 48 heures à Berlin . Mehdi avait finalement constitué une équipe de 9 étudiants (6 INFO et 3 GEA)…

Malheureusement, compte-tenu d’impératifs scolaires prioritaires pour les étudiants, Mehdi et ses camarades d’INFO n’ont pu finaliser leur prototype. Malgré les réticences, les 3 étudiants ont accepté de participer à cette journée. 

                                           Partenariat SAP/IUT Le Havre

3 autres écoles sont venues participer : le CESI, l’ESIGELEC, l’école d’ingénieur Léonard de Vinci.

Finalement, la présentation bien structurée et théâtralisée de nos 3 «aventuriers», a eu beaucoup de succès. L’originalité de leur concept a conquis le public, mais il manquait,  bien sûr, la partie «applicative». Leur application  intéresserait les jeunes en quête d’une formation, et devrait s’appuyer sur une base de données traitant de «big data» (SAPHANA) et des outils de type «PREDICTIVE».

Les autres projets présentés touchaient des domaines tout différents, ce qui enrichissait cette expérience… Intéressant de voir l’ingéniosité développée par les jeunes à partir de presque rien…

Après ces émotions, les jeunes ont pu échanger avec les professionnels, écouter leurs conseils formulés avec beaucoup d’enthousiasme, de bienveillance à leur intention…Et repartir avec pleins d’idées !

                                            Partenariat SAP/IUT Le Havre


Cependant, l’aventure ne s’arrête peut-être pas là car l’équipe voulait «peaufiner» le projet et le présenter ultérieurement… Donc à suivre …. En espérant qu’ils ne vont pas lâcher leur projet, qui répond à un réel besoin car, comme l’a dit un expert en BI avec lequel ils ont beaucoup parlé, s’ils ne le font pas, d’autres un jour reprendront leur idée et la développeront !

[1] Pour information, vous trouverez en pièce jointe le lien vers l’article rédigé par madame Darras  http://scn.sap.com/community/uac/events/blog/2016/03/22/emea-sap-ua-france-demojam-d-kom-paris-designcodedeliver-connect

[2] Pour information, vous trouvez ici le lien sur l’article rédigé en 2015 sur cet événement à Berlin https://www-iut.univ-lehavre.fr/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=311&Itemid=393&lang=fr

25 et 26 février 2016…Les Innoviales

Cherbourg a accueilli une équipe du Havre pour ses « Innoviales »… Débriefing.

L’équipe organisatrice des Innoviales 2016 de l’IUT de Cherbourg.

Qu’est-ce-que les Innoviales ?
Les Innoviales existent depuis 2011. Il s’agit de la possibilité pour les étudiants de GEA de présenter devant un jury constitué de vrais professionnels en exercice (avocat, expert comptable, banquier, etc.) un projet de création d’entreprise, depuis l’idée jusqu’au montage financier.

Ces Innoviales sont ouvertes à tous les IUT normands et bretons au sens large. En 2011, lors de la création de ce concours, 3 équipes se disputaient le podium. En 2016, pour la 5ème édition du concours, il y a eu … 9 équipes participantes. Donc un vrai succès !!
Le département GEA du Havre a présenté une équipe constituée de 4 personnes (Constance LEVIEUX, Léa JUGAN, Jean DERUYTER et Mathis CATELAIN).

Le département GEA du Havre a présenté une équipe constituée de 4 personnes (Constance LEVIEUX, Jean DERUYTER, Mathis CATELAIN et Léa JUGAN).

Déroulement des 2 journées :

Jeudi 25 février 2016 : les 9 groupes sont passés à l’oral. 20 minutes de présentation par groupe, suivies des questions du jury. Les oraux se sont déroulés de 9h à 16H30 environ.

Vendredi 26 février 2016 : des jeux ont été organisés par l’IUT de Cherbourg, des quizz auxquels les étudiants participent par équipe,lesquels sont pris en compte dans la notation finale.

13H30 : résultat des jeux : l’équipe du Havre finit en 5ème position et s’est franchement très bien défendue.

Longues vies aux Innoviales et un grand MERCI à l’IUT de Cherbourg pour donner cette sublime opportunité à nos étudiants.
Il ne nous reste plus qu’à vous donner rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles Innoviales…

Du 15 au 18 juin 2015…The business game is back !!

Cette année encore, la dernière semaine de cours des GEA1 se solde par une simulation de gestion en équipes. Les étudiants sont répartis par groupes de 25 environ et à l’intérieur de chaque groupe, on constitue 5 ou 6 équipes. L’ensemble formant alors un marché concurrentiel où chaque équipe va devoir « voler » des parts de marché aux autres.

L’objectif principal est de faire prendre conscience à nos étudiants de l’impact des décisions qu’ils prennent sur les états financiers et sur la situation nette de l’entreprise. Pour cela, ils vont devoir prendre des décisions d’ordre financière, de marketing,  de ressources humaines etc.

Le succès des années précédentes nous a conforté dans le choix de créer des jeux multilangues. Par conséquent, il a été créé 2 marchés en français, 2 marchés en anglais et 1 marché en espagnol.

De quoi préparer bien sereinement le futur Center Parc qui se dessine pour ces mêmes étudiants l’an prochain.

Jeudi 11 juin 2015…Conférence de Jean-Luc Charrière

Dans le cadre de la semaine des métiers pour les étudiants 1ère année département GEA, nous avons accueilli M. Jean-Luc Charrière pour une conférence sur l’entrepreneuriat.Pendant deux heures, M. Charrière a passionné son auditoire avec le récit de sa vie et des différentes expériences professionnelles qui passent de la France au Brésil et au Moyen Orient pour revenir aujourd’hui à Saint-Hellier près de Dieppe où il a récemment fondé une entreprise d’Alpinistes Funambules, spécialisée dans les travaux en hauteur.

 

M. Charrière a quitté l’école à 14 ans, après avoir subi l’humiliation du bonnet d’âne sur la tête pendant sa scolarité. Aujourd’hui il prépare un diplôme universitaire pour être médiateur de la République à Paris 2.

Le message de l’intervention de M. Charrière était double – insister sur l’importance des études (pour lui, le manque d’études a été un handicap dans sa vie) et encourager les jeunes à entreprendre et créer leur propre entreprise.

L’intervention a été organisée par l’association 100 000 entrepreneurs en partenariat avec l’IUT.

Vendredi 17 avril 2015…Remise des diplômes

C’était la remise des diplômes et dans la bonne humeur. L’occasion de retrouver ses camarades et ses enseignants.

27 janvier 2015…Venue du lycée Guillaume Le Conquérant de Lillebonne

Accueillir le temps d’une journée des lycéens accompagnés de leurs enseignants pour leur faire découvrir les différentes facettes de l’Université: tel est l’objectif de « la journée d’immersion » organisée par l’Université du Havre, le 27 janvier dernier. Une initiative mise en place aussi dans de nombreuses autres universités.
Cette opération vise à permettre aux élèves de Terminale de découvrir les études supérieures, la vie étudiante et d’élargir ainsi leur choix d’orientation.370 élèves de Terminale du lycée Guillaume Le Conquérant de Lillebonne, accompagnés d’une vingtaine d’enseignants ont ainsi été accueillis, le 31 janvier dernier, par le Vice-Président Pedro Lages dos Santos.

Un programme de découvertes :
Le matin, les futurs étudiants ont pu avoir accès à l’offre de formation ainsi qu’à la présentation de différents services, tels que la vie étudiante, l’orientation, l’insertion professionnelle et l’international. Ils ont ensuite bénéficié de visites guidées par des étudiants de la bibliothèque, de la maison de l’Etudiant, du gymnase et du Campus.
L’après-midi a été consacrée à la découverte des différents UFR (lettres et sciences humaines, affaires internationales, sciences et techniques, IUT et ISEL) avec notamment des visites d’ateliers ou de laboratoires, des tables rondes, des conférences et des rencontres avec des étudiants.

Jour de rentrée: Rencontre de travail  étudiants /lycéens en GEA


Le lundi 5 janvier 2015, les étudiants GEA1 groupe D ont accueilli en cours de communication un groupe de 28 élèves de 1ère STMG du lycée Jean Prévost de Montivilliers accompagnés de leur professeures Mesdames Schirm et Brisset dans le cadre d’une sensibilisation aux attentes d’un parcours en IUT. Ils ont communiqué par oral leur retour d’expérience sur l’enquête métier réalisée pour leur PPP. La pause a permis aux élèves et étudiants d’échanger de façon informelle.


De retour dans leur lycée les élèves ont mis en pratique la technique du compte-rendu :
« Le Lundi 5 Janvier 2015, nous sommes allés à l’IUT du Havre, dans le département GEA, assister aux oraux du groupe D. Nous avons écouté, entre autres, Jordan, Anaïs, Marine, Charlotte, Paul… Nous voulions continuer notre projet sur la communication et comparer nos performances. Nous avions préparé nos fiches d’écoute à partir des critères communiqués par Mme Fendrich pour être bien en phase avec le travail des  étudiants.


Nous avons pu constater l’intérêt du dynamisme et du naturel pour plaire au public, même si travailler l’attitude corporelle et la gestuelle ne semble pas évident. Comme nous, les étudiants ont parfois eu du mal à se détacher de leurs notes, mais en général ils étaient assez à l’aise. La gestion du temps est un paramètre difficile à prendre en compte. Nous avons apprécié les témoignages des professionnels que les étudiants ont pu rencontrer (DRH de la mairie de Montivilliers, directeur de la gestion locative d’Alcéane). L’oral de Jordan nous a particulièrement plu pour ses interactions avec le public et l’utilisation des premières diapositives de son diaporama.
Nous avons des oraux à passer en épreuve anticipée de français et en gestion ; assister à ces oraux va nous permettre de mieux les préparer, car une performance orale se travaille : il ne s’agit pas seulement d’avoir un contenu! Il est essentiel d’avoir un diaporama qui accroche l’auditoire et qui ne remplace pas la communication orale; comme les étudiants, nous avions travaillé sur ce point en utilisant des images suggestives et peu de texte.


Nous remercions les étudiants et leur professeur Mme FENDRICH de nous avoir accueillis lors de ces oraux. D’autant que la prise de parole devant de nombreuses personnes dans un amphithéâtre, un jour de reprise, n’est pas une situation habituelle ! »


                                                                         Les 1er STMG2 du Lycée Jean Prévost.

Du 6 au 10 octobre 2014, GEA à Budapest

        

 
Le département GEA participe aux relations de partenariat établies depuis de nombreuses années  avec plusieurs établissements universitaires européens dans le cadre du réseau Erasmus+ : échanges d’étudiants et de professeurs, coopération pédagogique.

Du 6 au 10 octobre 2014, 7 enseignant(e)s du département GEA, une enseignante du département GLT et un enseignant du PIM ont assuré des enseignements à la Budapest Business School et à l‘Université OBUDA :

–    deux simulations de gestion en anglais,
–    une simulation de gestion en français,
–    cours de psychologie en anglais et en français,
–    cours d’économie en anglais.
–    cours de droit en anglais et en allemand

Ces cours étaient destinés à des étudiants hongrois ou des étudiants de l’Union Européenne venus suivre un semestre d’études à Budapest dans le cadre d’ERASMUS+.

 

Les enseignants ont aussi rencontré les étudiants de l’Université du Havre actuellement en études à Budapest.
12 étudiants ayant obtenu leur DUT en juin 2014 ont décidé de poursuivre un an d’études à Budapest. Inscrits en 3ème année de licence au Pôle International de Management (PIM) et en DUETI à l’Université du Havre, ils suivent des cours dans des formations axées sur le commerce, la comptabilité, le commerce international ou le management.
Les enseignements sont dispensés en anglais.
Les étudiants ont un contrat pédagogique à suivre et des examens à passer dans les établissements hongrois. La validation de ces examens leur permet d’obtenir le DUETI délivré par l’IUT et la licence de Gestion délivrée par le PIM.