LES JOURNÉES PORTES OUVERTES 2022 EN GMP SANS RENDEZ-VOUS

 : Contrôle du passe vaccinal pour les personnes extérieures à l’université du Havre.

: Présentation de la Leocarte pour les personnels et les étudiants de l’Université du Havre.

Nous vous attendons à l’IUT, site de Caucriauville, pour échanger et vous faire visiter nos locaux.

Vendredi 28 janvier 2022 de 16h à 19h

Samedi 29 janvier 2022 de 9h à 17h

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, voici nos rendez-vous ZOOM qui nous permettront de vous rencontrer et de converser avec vous, même si vous n’avez pas l’application ZOOM. N’hésitez pas à nous rejoindre en cliquant sur l’icône ZOOM ci-dessous…nous serons là pour vous accueillir.

 

Visioconférences au département Génie Mécanique et Productique
Samedi 29 janvier 11h – 12h
Samedi 29 janvier 15h à 16h

Secteurs d’activités et métiers

Le titulaire du B.U.T. GMP est un généraliste des industries mécaniques, employable dans une très grande variété de secteurs, comme :

  • la construction mécanique et machines-outils,
  • la construction automobile,
  • la construction aéronautique et spatiale,
  • la construction navale,
  • la construction ferroviaire,
  • les secteurs de l’environnement et de l’énergie,
  • du nucléaire,
  • de la déconstruction et recyclage,
  • de l’agro-alimentaire, du machinisme agricole,
  • de l’appareillage médical,
  • électroménager,
  • des sports et loisirs,
  • du BTP.

Il peut s’insérer dans les équipes spécialisées ou polyvalentes des services et départements industriels tels que :

  • R&D (recherche et développement),
  • essais,
  • bureaux d’études et d’outillage,
  • méthodes,
  • industrialisation,
  • maintenance et supervision,
  • organisation et gestion de la production,
  • production,
  • assurance et contrôle de la qualité,
  • achat,
  • vente et après-vente 

Les métiers accessibles au titulaire du B.U.T. GMP parcours Simulation numérique et réalité virtuelle

  • Technicien supérieur (TS) en bureau d’études,
  • R&D,
  • TS en gestion industrielle et logistique ;
  • TS en méthodes et industrialisation ;
  • TS en laboratoire d’analyse industrielle ;
  • TS en qualité en mécanique et travail des métaux ;
  • Pilote d’unité élémentaire de production mécanique ;
  • Encadrant de proximité en industrie de transformation ;
  • TS en Maintenance mécanique industrielle. 

En plus de ces métiers génériques le parcours permet d’intégrer les métiers suivants :

  • manageur de projet,
  • responsable d’équipe,
  • responsable de production (ilôt, ligne, atelier, usine),
  • animateur d’un service qualité.

Potentiel d’évolution après 2 ou 3 ans d’expérience : outils managériaux de l’usine du futur

Les situations professionnelles dans le parcours Simulation numérique et réalité virtuelle

Les situations professionnelles sont des contextes professionnels emblématiques incontournables montrant l’étendue de la compétence de l’étudiant dans sa spécialité.

SPÉCIFIER

  • Conception du produit : identifier les besoins des utilisateurs finaux et définir le cahier des charges du produit (définir les caractéristiques attendues du produit)
  • Industrialisation du produit : identifier les paramètres d’élaboration, contraintes du produit (géométrie, matériaux, etc) pour chaque pièce et assemblage, contraintes clients (quantité, qualité, coût, délai, etc) et moyens à disposition
  • Organisation industrielle : identifier les contraintes de production (capacité de production, moyens disponibles, etc)

DÉVELOPPER

  • Conception du produit : proposer des solutions préliminaires, réaliser des études de pré-dimensionnement au sens cinématique, statique,
    dynamique, y compris les énergies
  • Identifier des solutions technologiques
  • Industrialisation du produit : élaborer et valider l’APEF (Avant Projet d’Étude de Fabrication), la gamme de fabrication et d’assemblage…
  • Organisation industrielle : définir l’implantation d’une ligne de production avec les contraintes (cadence, procédés de fabrication, hygiène et sécurité, ergonomie, humain…)

RÉALISER

  • Conception du produit : réaliser une conception détaillée (maquette numérique du produit, cotation, dimensionnement, …) pour une pièce ou un
    système mécanique
  • Industrialisation du produit : élaborer un dossier de production (contrat de phase, modèle de montage, programme), mettre en œuvre des postes
    ou îlots de production (fabrication, montage, contrôle, conditionnement, …)
  • Organisation industrielle : définir les indicateurs de qualité, élaborer les documents de suivi et de contrôle (carte de contrôle, capabilité, …), définir l’implantation

EXPLOITER

  • Conception du produit (suivre la vie du produit) : gérer le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management), intégrer retour clients issus du
    marketing
  • Industrialisation du produit (suivre les procédés de fabrication) : mettre en œuvre une amélioration continue, analyser des indicateurs de production
    et retours clients et proposer des actions correctives (manuelles ou automatiques), maintenir un procédé de fabrication, mesurer les performances
  • Organisation industrielle (exploiter le système de production) : gérer une ligne de production (planification & ordonnancement), mettre en œuvre une
    amélioration continue, instrumenter en vue de l’automatisation de la remontée de données

VIRTUALISER

  • Conception du produit ou industrialisation du produit ou organisation industrielle
  • Utiliser les outils de simulation les plus performants en fonction du problème à résoudre, anticiper les conséquences à l’aide de l’immersion à l’échelle 1 (réalité virtuelle, réalité augmentée), appréhender les possibilités et limites du jumeau numérique.

Les compétences dans le parcours Simulation numérique et réalité virtuelle

Une compétence est un savoir-agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces d’une variété de ressources internes et externes à l’intérieur d’une famille de situation.

  • Spécifier les exigences technico-économiques industrielles = SPÉCIFIER
  • Déterminer la solution conceptuelle = DÉVELOPPER
  • Concrétiser la solution technique retenue = RÉALISER
  • Gérer le cycle de vie du produit et du système de production = EXPLOITER
  • Virtualiser un produit mécanique ou un process du concept au jumeau numérique selon les besoins de l’usine du futur = VIRTUALISER

Les titulaires du Bachelor universitaire de technologie GMP parcours Simulation numérique et réalité virtuelle peuvent assurer les missions courantes d’un technicien supérieur dans le domaine mécanique avec une préparation supplémentaire à la mise en oeuvre des outils numériques de la simulation avancée, de la réalité virtuelle et augmentée jusqu’au jumeau numérique.

Secteurs d’activités et métiers

Le titulaire du B.U.T. GMP est un généraliste des industries mécaniques, employable dans une très grande variété de secteurs, comme :

  • la construction mécanique et machines-outils,
  • la construction automobile,
  • la construction aéronautique et spatiale,
  • la construction navale,
  • la construction ferroviaire,
  • les secteurs de l’environnement et de l’énergie,
  • du nucléaire,
  • de la déconstruction et recyclage,
  • de l’agro-alimentaire, du machinisme agricole,
  • de l’appareillage médical,
  • électroménager,
  • des sports et loisirs,
  • du BTP.

Il peut s’insérer dans les équipes spécialisées ou polyvalentes des services et départements industriels tels que :

  • R&D (recherche et développement),
  • essais,
  • bureaux d’études et d’outillage,
  • méthodes,
  • industrialisation,
  • maintenance et supervision,
  • organisation et gestion de la production,
  • production,
  • assurance et contrôle de la qualité,
  • achat,
  • vente et après-vente 

Les métiers accessibles au titulaire du B.U.T. GMP parcours Management de process industriel

  • Technicien supérieur (TS) en bureau d’études,
  • R&D,
  • TS en gestion industrielle et logistique ;
  • TS en méthodes et industrialisation ;
  • TS en laboratoire d’analyse industrielle ;
  • TS en qualité en mécanique et travail des métaux ;
  • Pilote d’unité élémentaire de production mécanique ;
  • Encadrant de proximité en industrie de transformation ;
  • TS en Maintenance mécanique industrielle. 

En plus de ces métiers génériques le parcours permet d’intégrer les métiers suivants :

  • manageur de projet,
  • responsable d’équipe,
  • responsable de production (ilôt, ligne, atelier, usine),
  • animateur d’un service qualité.

Potentiel d’évolution après 2 ou 3 ans d’expérience : outils managériaux de l’usine du futur

 

 

Les situations professionnelles dans le parcours Management de process industriel

Les situations professionnelles sont des contextes professionnels emblématiques incontournables montrant l’étendue de la compétence de l’étudiant dans sa spécialité.

SPÉCIFIER

  • Conception du produit : identifier les besoins des utilisateurs finaux et définir le cahier des charges du produit (définir les caractéristiques attendues du produit)
  • Industrialisation du produit : identifier les paramètres d’élaboration, contraintes du produit (géométrie, matériaux, etc) pour chaque pièce et assemblage, contraintes clients (quantité, qualité, coût, délai, etc) et moyens à disposition
  • Organisation industrielle : identifier les contraintes de production (capacité de production, moyens disponibles, etc)

DÉVELOPPER

  • Conception du produit : proposer des solutions préliminaires, réaliser des études de pré-dimensionnement au sens cinématique, statique,
    dynamique, y compris les énergies
  • Identifier des solutions technologiques
  • Industrialisation du produit : élaborer et valider l’APEF (Avant Projet d’Étude de Fabrication), la gamme de fabrication et d’assemblage…
  • Organisation industrielle : définir l’implantation d’une ligne de production avec les contraintes (cadence, procédés de fabrication, hygiène et sécurité, ergonomie, humain…)

RÉALISER

  • Conception du produit : réaliser une conception détaillée (maquette numérique du produit, cotation, dimensionnement, …) pour une pièce ou un
    système mécanique
  • Industrialisation du produit : élaborer un dossier de production (contrat de phase, modèle de montage, programme), mettre en œuvre des postes
    ou îlots de production (fabrication, montage, contrôle, conditionnement, …)
  • Organisation industrielle : définir les indicateurs de qualité, élaborer les documents de suivi et de contrôle (carte de contrôle, capabilité, …), définir l’implantation

EXPLOITER

  • Conception du produit (suivre la vie du produit) : gérer le cycle de vie du produit (Product Lifecycle Management), intégrer retour clients issus du
    marketing
  • Industrialisation du produit (suivre les procédés de fabrication) : mettre en œuvre une amélioration continue, analyser des indicateurs de production
    et retours clients et proposer des actions correctives (manuelles ou automatiques), maintenir un procédé de fabrication, mesurer les performances
  • Organisation industrielle (exploiter le système de production) : gérer une ligne de production (planification & ordonnancement), mettre en œuvre une
    amélioration continue, instrumenter en vue de l’automatisation de la remontée de données

MANAGER

  • Conception de produit ou industrialisation de produit ou organisation industrielle
  • Renseigner et exploiter les outils de suivi de projet, organiser la communication entre les acteurs du projet, consolider la
    documentation, participer à l’exploitation des données projet pour capitaliser l’expérience acquise.

Les compétences dans le parcours Management de process industriel

Une compétence est un savoir-agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces d’une variété de ressources internes et externes à l’intérieur d’une famille de situation.

  • Spécifier les exigences technico-économiques industrielles = SPÉCIFIER
  • Déterminer la solution conceptuelle = DÉVELOPPER
  • Concrétiser la solution technique retenue = RÉALISER
  • Gérer le cycle de vie du produit et du système de production = EXPLOITER
  • Piloter un projet industriel dans un contexte de responsabilité = MANAGER