Projets tutorés

Les étudiants sont amenés à réaliser plusieurs projets. A titre d’exemples, on peut citer la coupe de france de robotique, le trophée du Shell Eco Marathon (course de prototypes)…

Dans tous les cas, les projets sont professionnels et permettent aux étudiants d’être confrontés à la réalité du travail.

Course en Cours

Le dispositif Course en Cours, centré sur l’innovation pédagogique et l’égalité des chances, permet de faire travailler des élèves du secondaire (collèges et lycées) en équipe autour d’un défi technique proche des
problématiques industrielles : Concevoir en 3D, fabriquer et promouvoir une mini voiture de course.

Diplômes conseillés

  • Baccalauréat S (Mathématiques, Physique-chimie, Sciences de l’Ingénieur,…)
  • Baccalauréat STI2D (Génie mécanique, Génie électronique ou Génie Electrotechnique)
  • Baccalauréat Professionnel, Brevet de technicien (selon option)
  • DAEU option B

Possibilité de préparer le diplôme par la voie de la formation continue et de la validation des acquis.

Modalités

• Pour le DUT GMP

Les candidatures devront être effectuées sur le site  » PARCOURSUP « 
sous la forme d’une liste de choix de poursuite d’études post-Bac.

Les admissions sont prononcées par le jury d’admission de l’IUT
après examen du dossier de candidatures par la commission GMP.
Le dossier de candidature est à retirer sur le site de l’IUT.

• Pour les licences professionnelles, la candidature s’effectue sur le site internet de l’IUT.

Projets tutorés

Le projet tutoré se déroule à l’IUT sous la forme de séances encadrées. Il permet aux étudiants de confronter leurs connaissances théoriques avec des problématiques industriels. Les thèmes utilisés pour ces projets sont variés mais permettent tous de développer des méthodologies rigoureuses et de mettre en place une démarche de gestion de projets en groupe de 4/6 étudiants.

Exemple de thème utilisé :
• Shell Eco Marathon
• Coupe de Robotique
• Course en Cours
• Auto-équipement pour la formation

Stage en entreprise (10 semaines)

Cette partie de la formation est assurée dans l’entreprise au travers des missions et des responsabilités qui seront confiées à l’étudiant. En tant que partenaire à part entière de la formation, l’entreprise a la responsabilité de permettre au candidat de déployer ses talents personnels. Elle mettra notamment à disposition les moyens nécessaires à la bonne réalisation de sa mission.

Les enseignements

La formation est composée d’enseignements pluridisciplinaires. Cela demande une participation individuelle et un goût pour le travail en équipe (démarche de projets tuteurés…).

L’enseignement polyvalent comprend :

  • Formation générale et humaine
  • Bases scientifiques et mathématiques
  • Enseignement de l’anglais
  • Conception mécanique
  • Fabrication et production mécanique
  • Etudes des structures
  • Etudes des matériaux
  • Automatismes et informatique industrielle

Présentation de la formation

Formation encadrée de 1800 heures en 2 ans associée à une formation tuteurée de 300 heures. La formation est complétée en fin de deuxième année par un stage industriel d’au moins dix semaines.

Le rythme de travail d’environ 30 heures d’enseignement par semaine à l’institut. L’enseignement est dispensé sous forme de cours devant la promotion entière, de travaux dirigés par groupes de 26 étudiants au maximum et de travaux pratiques par groupes de 13 étudiants au maximum.

L’apprentissage en GMP

La 2ème année de DUT Génie Mécanique et Productique (GMP) en apprentissage forme à la pratique industrielle de la mécanique et de la productique tout en conservant l’essentiel des enseignements.

Les étudiants ayant trouvé une entreprise, doivent renvoyer au département GMP la fiche remplie ci-dessous :

Qu’est-ce-que le génie mécanique ?

C’est imaginer, créer, réaliser, contrôler des mécanismes présents dans tous les secteurs d’activités : aéronautique, électroménager, automobile, informatique industrielle, agro-alimentaire, design…

Les étudiants en GMP reçoivent une formation en contrôle continue, équilibrée, à la foi professionnalisante et scientifique.

Elle s’appuie sur une formation scientifique et générale solide (Mathématiques, Techniques d’Expression, Anglais) et aborde l’ensemble des domaines du génie mécanique permettant à l’étudiant en DUT GMP d’intervenir tout au long du cycle de vie d’un produit :

  • élaboration du cahier des charges fonctionnelles
  • conception de systèmes mécaniques
  • industrialisation
  • production de pièces usinées, moulées, injectées…
  • gestion de projets, qualité

Elle intègre les dernières innovations technologiques et utilise un parc machines à vocation industrielle : CN, robot, prototypage rapide, Catia V5 (logiciel de référence pour l’automobile et l’aéronautique), simulation des procédés et du comportement mécanique des systèmes. Le département dispose également d’un atelier de mise en oeuvre composite.

Tout au long des deux premiers semestres l’étudiant construit son Projet Personnel et Professionnel afin de choisir le parcours de formation au troisième et quatrième semestre adapté à son projet.
Il peut choisir soit :

Un parcours lui permettant :

Un parcours lui permettant de préparer une poursuite d’études « longues » vers :

  • Licences et Masters universitaires (Licence SPI et le Master Science et technique de l’Université du Havre…)
  • Écoles d’Ingénieurs (Arts et Métiers, INSA, UTC…)
  • Poursuites d’études à l’étranger

Les projets tuteurés et le stage de 10 semaines en entreprise au 4ème semestre permettent aux étudiants de préparer leur entrée dans le monde industriel.

Les débouchés

Le titulaire du DUT GMP s’insère dans les équipes spécialisées ou polyvalentes des services et départements industriels :

  • bureaux d’études et d’outillage,
  • méthodes, industrialisation,
  • maintenance et supervision,
  • organisation et gestion de la production,
  • production,
  • assurance et contrôle de la qualité,
  • essais, R&D (recherche et développement),
  • laboratoires de recherche,
  • achat, vente et après-vente…

d’entreprises comme AIRCELLE, SIDEL, RENAULT, DRESSER RAND, TOTAL ainsi que l’ensemble des PME et PMI du secteur industriel.