IUT du Havre, Département Gestion des Entreprises et des Administrations

Formation >> Après le DUT

Après le DUT

Débouchés professionnels

Last Updated on Tuesday, 06 January 2015 16:50

La vocation des départements GEA d'IUT est de former des cadres intermédiaires pour la gestion des entreprises industrielles ou commerciales et des services publics.

L'objectif principal du Diplôme Universitaire de Technologie en Gestion des Entreprises et des Administrations (DUT GEA) est de permettre une insertion rapidement opérationnelle dans le monde professionnel.

 

Poursuite d'études

Last Updated on Thursday, 26 April 2018 09:11

Les étudiants peuvent être admis à poursuivre leurs études supérieures sur concours ou sur dossier (sur décision du chef de l'établissement d'accueil après avis du directeur de l'IUT).

 

Principales filières possibles

  • Licences professionnelles
  • Institut Universitaire Professionnalisé (IUP) dans les secteurs banque, assurance, finance, contrôle de gestion, etc...
  • Licence Administration Économique et Sociale (AES)
  • Année Spéciale d'IUT dans une autre spécialité (par exemple Informatique)
  • Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG), avec possibilité de formation en alternance

Licence professionnelle pilotée par le Département GEA

 

Se renseigner auprès du service Orientation Insertion Stages Etudier Apprendre Université (OISEAU).

 

Poursuite d'études à l'étranger

Last Updated on Friday, 16 November 2018 12:34

Les étudiants du département GEA ont la possibilité de poursuivre leurs études au sein des institutions étrangères partenaires du réseau SOCRATES de l'IUT :

 

  • Allemagne : Emden, Luneburg
  • Écosse : Napier University, Paisley University
  • Malte : Université de Malte
  • Angleterre : Portsmouth University, Teesside University
  • Espagne : Leon, Madrid, Valence, Valladolid
  • Roumanie : Université de Galati
  • Belgique : Karel de Grote School (Anvers)
  • Hongrie : Budapest Business School
  • Pologne : Université de Varsovie

Les études s'inscrivent dans le cadre du Diplôme Universitaire d'Études Technologiques Internationales (DUETI) : ce diplôme a été créé au Havre pour l'année post-DUT à l'étranger afin de permettre aux étudiants de s'inscrire administrativement à l'université du Havre avant leur départ, de bénéficier d'un suivi pédagogique de la part de l'IUT, de faire valider leur année à l'étranger et, aspect non négligeable, DE CONTINUER A BÉNÉFICIER DE LA BOURSE D'ÉTAT s'ils la touchaient jusqu'à présent.

2 réunions annuelles d'information sont organisées pour présenter les possibilités :

 

  • La première vers la fin novembre, s'adresse aux étudiants de 1°, 2° année et année spéciale, pour sensibiliser à l'intérêt que présente la poursuite d'études à l'étranger, donner des informations générales sur les destinations et le type de cursus.

  • La deuxième, début mars, concerne les étudiants de 2° année et année spéciale qui sont décidés à faire une année post-DUT à l'étranger.


Elle les renseigne précisément sur les destinations, le type de poursuite d'études, de diplôme, et les possibilités de financement (divers dossiers de bourse). Les dossiers de candidature leur sont remis à cette occasion. Cette réunion permet aussi de présenter le DUETI.

 

Pour tout renseignement complémentaire, contacter la responsable des Relations Internationales de l'IUT :

Basilia Marchandise-Ruiz
Département TC, Bureau 511 et Bâtiment administratif
: 02 32 74 47 21

: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

 

Envie de suivre un cursus international ?


Le département GEA de l'IUT du Havre propose à ses étudiant.e.s un programme international très riche.

Tout d'abord, vous aurez la possibilité de faire votre stage à l'étranger avec le programme «Professional English».

Nous avons recueilli l'avis de Fatou, étudiante en GMO et participante à ce programme.



Pourquoi avoir choisi de faire votre stage à l'étranger ?

«Je souhaite continuer mes études en commerce international, je suis bilingue et je désirais une expérience professionnelle en dehors de la France»

Faut-il une préparation particulière ?

«Oui, il faut un bon niveau en anglais car je vais être confrontée à un vocabulaire spécifique aux entreprises. D'ailleurs, le TOEIC est obligatoire pour effectuer son stage à l'étranger. Il est financé par le programme.
De plus, nous avons des cours en plus le jeudi soir pour nous préparer au stage. Nous assistons également pendant 6 semaines à des conférences.
Aussi, nous avons prévu de partir à Malte pour une formation de 4 jours, mais nous attendons la validation de ce projet.»

Comment se passe la recherche de stage? Avez-vous des craintes ?

«L'IUT aide largement à cette étape grâce à ses nombreux contacts dans des pays anglophones, mais vous pouvez toujours le rechercher par vous-même.
J'ai un peu peur concernant la recherche de logement sur place, mais je trouverais, je ne suis pas la première étudiante à partir étudier à l'étranger.»

Que conseillez-vous aux futur.e.s étudiant.e.s?

«N'hésitez pas, c'est une opportunité à saisir car elle peut changer votre vie. C'est un avantage très important dans votre CV car cela montre que vous avez des capacités d'adaptation et que vous n'avez pas peur du changement.»



Vous aurez également la possibilité de partir faire un semestre à l'étranger (S3 ou S4).


Baptiste, étudiant en GMO va faire son S4 au Québec. Il nous en dit un peu plus sur ce choix.



Pourquoi faire un semestre à l'étranger?

«Par envie, motivation, enthousiasme. Cela permet d'acquérir une autonomie particulière et d'être plus ouvert d'esprit, je le recommande aux futur.e.s étudiant.e.s»

Avez-vous certaines peur?

«Concernant le logement oui un peu, mais sinon j'ai hâte d'y être.»

Comment vous êtes-vous organisé?

«Je vais prendre mes cours du S3 pour ne pas être perdu.
J'ai dû réserver mes billets d'avion, obtenir un passeport.
Il y a beaucoup de démarches administratives, mais l'IUT aide beaucoup dans ces démarches, il nous dit ce qu'il faut faire.»

Quel est votre budget?

«J'ai prévu environ 5 000€ pour les 5 mois environ, car il faut compter le logement, la nourriture, les sorties,...»